Pas besoin d’ordre ministériel pour comprendre l’influence sociale positive de chanter ensemble, que cela soit à l’école ou en étant adulte.

Une étude sur environ 1000 enfants finnois participant à une chorale a montré que ces enfants appréciaient mieux l’école, et montraient une satisfaction supérieure aux autres enfants dans toutes les matières, même celles sans rapport avec la musique.

Le directeur de l’étude, Päivi-Sisko Eerola, a remarqué que chanter dans un chœur permettait aux enfants d’apprécier le fait d’être avec les autres, en leur permettant d’être attentifs aux autres et de se synchroniser avec eux. Cela renforce les liens dans le groupe, chacun estimant mieux les autres qu’auparavant.

Dans certains pays comme l’Autriche, chanter ensemble fait quasiment partie des gènes reçus à la naissance. Ayant un large répertoire en commun, toute occasion est bonne pour partager le plaisir de chanter ensemble, et à tout âge. Revoyez |La mélodie du bonheur ! ->https://www.youtube.com/watch?v=jITsImZdlMQ&feature=youtu.be]

Bruno Hourst

Références
Eerola & Eerola, 2013