On imagine que la théorie des intelligences multiples est réservée à l’école, et qu’à l’école, elle est réservée aux élèves qui ne sont pas scolaires.
Pourtant cette théorie est un outil extrêmement utile pour chacun de nous et dans toutes les circonstances, que cela soit pour apprendre, dans nos relations, dans notre vie de tous les jours, dans nos loisirs…
C’est une grille de lecture pour mieux nous connaître, pour mieux comprendre les autres, pour mieux agir dans notre vie professionnelle ou personnelle. Elle se différencie en particulier de nombreux autres outils de connaissance de soi dans la mesure où elle n’étiquette ou ne classe pas la personne. Selon la théorie des intelligences multiples, on ne correspond pas à un profil. Howard Gardner considère que nous avons tous les 8 intelligences inscrites en nous, mais que nous les développons de manière différente et unique : c’est notre bouquet d’intelligences.
L’intérêt de connaître la théorie des intelligences multiples est alors de permettre à chacun de développer un bouquet harmonieux de ses intelligences. Car on peut considérer que si notre bouquet d’intelligences est harmonieux, nous avons une personnalité bien équilibrée.
A l’école, deux intelligences sont particulièrement sollicitées : l’intelligence verbale / linguistique et l’intelligence logique / mathématique.

Un élève qui réussit brillamment à l’école a en général ces deux intelligences correctement développées. Mais cela n’implique pas que son bouquet d’intelligence soit harmonieux. Si ce n’est pas le cas et qu’il a des déficits dans une ou plusieurs autres intelligences, même si son parcours scolaire ne présente aucun obstacle, il pourra rencontrer des difficultés plus tard dans sa vie d’adulte en raison d’intelligences restées embryonnaires.
De la même façon que nous connaissons tous des personnes qui ont eu un parcours scolaire chaotique mais une vie d’adulte épanouie, nous connaissons aussi des personnes qui ont brillamment réussi leurs études mais qui par la suite ont une vie qui ne respire pas l’équilibre.
La théorie des intelligences multiples est donc tout aussi utile pour le « 1er de la classe », qui entre sans problème dans le système scolaire, afin de lui permettre de développer un bouquet d’intelligences harmonieux et équilibré.

Albane de Beaurepaire

Illustration Jilème