Nous avons vu dans un précédent billet que, contrairement aux idées encore en vigueur il y a une vingtaine d’années, notre cerveau fabrique en permanence de nouveaux neurones : ce que l’on appelle la neurogenèse. Mais le nombre de neurones créés chaque jour n’est pas fixe, et nous pouvons influencer cette production de nouvelles cellules cérébrales.

Nous suivons l’Américain Eric Jensen, qui transforme un faisceau de recherches en une bonne résolution de vie à prendre en début d’année – ou à n’importe quel autre moment : augmenter le nombre de neurones que nous fabriquons chaque jour ! Un défi stimulant, pas si compliqué que ça et qui peut se résumer (selon les chercheurs) en cinq types d’action.

Nous avons vu dans un précédent billet l’action n°1 : enrichir sa vie par de nouvelles choses et de nouvelles interactions sociales, et faire de l’exercice.

Dans le billet suivant, nous avons découvert deux autres moyens de favoriser la neurogenèse dans notre cerveau :
Action n°2 : Profiter de la lumière du soleil, pour nous aider à fixer la vitamine D.
Action n°3 : Bien dormir, pour permettre au cerveau de consolider et de traiter ce qu’il a engrangé pendant la journée – et de fabriquer de nouveaux neurones.

Découvrons les actions n°4 et 5.

Action n°4 : Réduire le stress chronique
Le stress chronique est l’un des plus grands tueurs de cellules cérébrales. Il a été démontré que la neurogenèse est très sensible aux effets du stress, dès la période périnatale (qui précède et qui suit la naissance) et tout au long de l’âge adulte – donc toute notre vie.
Il y a de nombreuses manières de réduire un stress chronique, qui servent de fond de commerce à de nombreuses revues et magazines. En fait, à l’usage, cela ne fonctionne en général pas aussi facilement que l’affirment les auteurs de ces articles.
La méditation est une manière peu onéreuse et très efficace de réduire le stress, mais demande une démarche volontaire et continue. Il a été montré également qu’être au contact de la nature diminue le stress. La « cohérence cardiaque » popularisée par David Servan-Schreiber est également une technique réputée pour diminuer le stress chronique. Écouter une musique que l’on apprécie ou jouer d’un instrument peut aider également – quelques possibilités parmi bien d’autres. Et si possible, bien entendu, supprimer les causes de stress chronique.

Action n°5. Soigner son régime alimentaire
Si vous choisissez cette action sympathique de se faire du bien, faites des choix intelligents. De très nombreuses études ont montré les aliments qui favorisent la neurogenèse, en particulier :

  • les aliments contenant beaucoup d’oméga-3 et de DHA (acide docosahexaénoïque), en particulier les poissons d’eau froide,
  • les aliments riches en flavonoïdes tels que le cacao et les myrtilles.

Mais il y a des aliments qui ont un effet négatif sur la neurogenèse, en particulier :

  • le sucre
  • l’alcool, qui se transforme en sucre : boire 3 ou 4 verres par jour peut réduire de près de 40% la production de nouvelles cellules.

Étonnamment, le jeûne intermittent (par exemple du dîner au déjeuner le jour suivant) favorise la neurogenèse. Le jeûne met notre cerveau en surmultiplié et améliore la prolifération cellulaire

***

Il est probable que certaines de ces 5 actions vous sont familières, mais est-ce que vous y portez suffisamment d’attention ?
Le fait de se dire, en prenant le soleil, en mangeant du poisson ou en prenant quelques profondes respirations anti-stress : « eh, je favorise ma création de neurones ! », cela donne tout de même l’impression de mieux prendre sa vie en main, non ?

Bruno Hourst

Références
Jensen Learning
The neuroprotective effects of cocoa flavanol and its influence on cognitive performance
Diet-Induced Cognitive Deficits : The Role of Fat and Sugar, Potential Mechanisms and Nutritional Interventions
Moderate Drinking ? Alcohol consumption significantly decreases neurogenesis in the adult hippocampus
Impact of intermittent fasting on health and disease processes
Nutritional factors affecting adult neurogenesis and cognitive function