Dans les années 90, un petit garçon américain de 7 ans, Michael, est diagnostiqué « ADHD » (Attention Deficit Hyperactivity Disorder - trouble de l’attention avec hyperactivité, appellation rendue en français par « TDAH » Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité).
Sa mère, plutôt que de le mettre sous sédatif médicamenteux, le dirige vers la natation pour utiliser son trop-plein d’énergie. Michael commence à pratiquer la natation. Il éclot rapidement dans ce sport et à 10 ans, il y détient un record national dans sa catégorie.
Lors des Jeux Olympiques de Pékin, en 2008, Michael Phelps – car c’est de lui dont il est question – devient le recordman du nombre de médailles d’or : 8, durant une seule session de J.O. !
Nul doute que s’il avait été mis sous médicament, il ne serait jamais devenu ce champion exceptionnel de natation.
Combien d’enfants, diagnostiqués TDAH et mis sous sédatif médicamenteux, empêche-t-on de développer tous leurs talents ? Combien de Mozart on assassine pour qu’ils soient « sages » à l’école ?

Bruno Hourst

Références
Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité existe-t-il ?