Nous avons vu dans d’autres billets l’importance de la nature pour que notre cerveau fonctionne mieux – tout en constatant que notre contact avec la nature s’est réduit de 25% dans les 20 dernières années.
Le contact avec la nature est particulièrement profitable aux enfants diagnostiqués TDAH. Rappelons que 3% à 5% des enfants occidentaux (10% aux États-Unis) sont diagnostiqués, à tord ou à raison, « TDAH » - Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité. Ce diagnostic est souvent porté suite à des difficultés scolaires de l’enfant, en particulier son incapacité à s’astreindre aux contraintes de l’enseignement collectif et à fixer son attention en cours.

Dans une étude menée par Andrea Talylor et Frances Kuo de l’Université de l’Illinois (USA), les symptômes de 421 enfants diagnostiqués TDAH ont été corrélés avec leur degré d’exposition routinières aux espaces verts, dans le cadre de leurs jeux quotidiens.
Selon les résultats de l’étude, les enfants ayant un TDAH qui jouent plus à l’extérieur ont des symptômes moins graves. En particulier, ils ont une meilleure faculté de concentration. En plus de cela, ils sont généralement plus calmes, plus détendus et plus heureux. Ceci est vrai quelque soit le niveau social de l’enfant, et pour les garçons comme pour les filles.
L’étude a même révélé que les enfants qui étaient assis à l’intérieur et qui regardaient un espace vert, faisaient mieux que ceux qui étaient dehors mais dans un environnement artificiel sans arbres ni herbe.

Pour les chercheurs, la plupart des enfants souffrant de TDAH bénéficieraient, d’une façon peu coûteuse et sans effets secondaires, d’une bonne exposition à la nature, en particulier dans leurs lieux de jeux.

Bruno Hourst

Références
10 Remarkable Ways Nature Can Heal Your Mind
Could Exposure to Everyday Green Spaces Help Treat ADHD ? Evidence from Children’s