Dans le cours d’une année scolaire, tout enseignant a remarqué des périodes où les élèves – et souvent lui-même ! - ont une baisse d’énergie et de motivation. Ils se déconcentrent plus facilement, montrent plus souvent des signes d’ennui...
Suivons l’Américain Eric Jensen, qui s’appuie sur des recherches précises pour proposer des solutions simples mais qui peuvent changer beaucoup l’atmosphère d’une classe : 60 jours pour redonner du boost à ses élèves, propose-t-il !

Mais d’abord, d’où peut venir cette baisse de tonus et d’intérêt ? L’une des causes est la monotonie de l’organisation des journées et des semaines au sein d’une école.
Les écoles sont conçues pour la stabilité. C’est à la fois bon et mauvais. La stabilité permet de perdurer dans le temps. Mais plusieurs facteurs sont des créateurs de monotonie, qui crée une baisse d’énergie :

  • l’organisation routinière du déroulement de chaque journée d’école,
  • apprendre toujours de la même manière, avec les mêmes processus d’apprentissage,
  • être confiné dans un espace clos, toute la journée, tous les jours.

Au fil de trois billets, nous allons présenter trois éléments qu’un enseignant peut intégrer dans sa pratique et qui pourront redonner de l’énergie et de la motivationà ses élèves : la nouveauté, l’exercice physique et le défi – en nous basant évidemment sur les résultats de chercheurs et en donnant des pistes concrètes d’action.

D’abord, la nouveauté.
L’un des moyens les plus rapides et les plus faciles de contrer la monotonie est sans doute d’intégrer quelque chose de nouveau, d’inattendu ou d’inhabituel dans son enseignement. Cela peut être une activité nouvelle, un environnement physique différent ou un style d’enseignement modifié.
Le cerveau est intrinsèquement motivé par la nouveauté. Et la nouveauté crée de la curiosité, qui améliore l’apprentissage et la mémorisation.

C’est ce qu’a montré une étude dirigée par Pierre-Yves Oudeyer, chercheur à l’Inria.
Dans un premier temps, il passe en revue les résultats récents montrant comment la curiosité, et plus généralement l’expérience de la nouveauté et de la surprise, peuvent améliorer l’apprentissage et la mémorisation. Ensuite, allant du côté de la psychologie et des neurosciences, il étudie la relation entre la curiosité et la motivation, en étudiant comment le cerveau peut être récompensé par la nouveauté et la complexité. Cela permet, selon lui, de concevoir des formes d’apprentissage qui déclenchent un mécanisme de curiosité, améliorant ainsi la qualité de l’apprentissage et la mémorisation.

Une autre étude, dirigée par la chercheuse hollandaise Marleen Gillebaart, a montré que la nouveauté favorisait la créativité. Pour elle, la nouveauté est inhérente aux processus créatifs.

***

Comment, pratiquement, faire entrer cette idée de nouveauté dans la salle de classe ?
Voici quelques suggestions.

  • Pendant une journée, modifiez certains éléments : les élèves peuvent changer de place ou de groupe d’apprentissage ; utilisez une autre salle ; conduisez votre cours de manière différente qu’habituellement ; utilisez l’apprentissage entremêlé
  • Proposez aux élèves de jouer un personnage en relation avec ce qui est appris ; mettez en scène le concept étudié et faites-le jouer par les élèves.
  • Demandez aux élèves d’apporter un objet pertinent en rapport avec ce qui est étudié, et de le présenter au reste des élèves.
  • Proposez aux élèves une activité d’apprentissage qu’ils n’ont jamais expérimentée avec vous. Pour cela, demandez à un collègue quel est son meilleur cours et adaptez-le pour votre classe.

Et mettez aussi de la nouveauté dans votre vie ! Par exemple :

  • Donnez-vous 15 minutes de recherche rapide sur Internet pour trouver une nouvelle façon d’enseigner votre prochain cours. Essayez des mots-clés comme « créativité en classe » et voyez ce qui sortira. N’ayez pas peur de tenter une recherche en anglais. Vous tomberez peut-être sur ce site
  • Lisez tous les jours quelque chose qui vous enrichit : un livre, un blog ou un podcast qui vous inspirera pour améliorer votre enseignement. De nouvelles idées vont susciter chez vous de la nouveauté dans votre manière d’enseigner.
  • Changez votre manière de vous habiller. Si vous le sentez, déguisez-vous en rapport avec ce que vous enseignez – en prévenant tout de même votre directeur...

A suivre...

Bruno Hourst

Références
Intrinsic motivation, curiosity, and learning : Theory and applications in educational technologies
Unraveling Effects of Novelty on Creativity
Eric Jensen